Prévenir la violence sociale et l'exclusion par la négociation interculturelle


Toute personne ayant à vivre dans un pays qui n’est pas celui de ses origines peut être considérée comme à la recherche d’un équilibre délicat entre respect d’une identité culturelle originelle et négociation identitaire permettant une existence et une reconnaissance sociales dans le pays d’accueil. Plus particulièrement, les jeunes issus de l’immigration sont au cœur de cette problématique. De nombreux indices, ainsi que de multiples faits divers, montrent, en effet, que la question de l’émancipation socioculturelle des jeunes d’origine étrangère constitue un point de confrontation sociale entre, d’une part, les sociétés européennes, individualistes et modernes, et, d’autre part, les communautés immigrées extra-européennes porteuses, dans une large mesure, d’une identité culturelle plus collectiviste et traditionnelle. Si la recherche et les applications qui en découlent sont menées dans un souci aigu de non-stigmatisation des familles issues de l’immigration - qui ne peut qu’engendrer une crispation au sein des familles et une complication du travail éducatif à mener -, l’idée est de dégager des stratégies de gestion de la dissonance culturelle et de la négociation identitaire. Celles-ci sont proposées comme une réponse positive, au sein des populations immigrées, afin de permettre une expression culturelle épanouie.

Par ailleurs, les intervenants socioculturels et les enseignants expriment souvent un désarroi lié au fait d’avoir à travailler dans un champ truffé de tensions culturelles entre les familles immigrées et les cultures institutionnelles des organismes et structures chargés de les accueillir, animer. Par de multiples aspects, cette réalité semble leur échapper et suscite bien des fantasmes qui polluent les représentations ou perturbent la qualité du travail socio-éducatif. Ainsi, il est urgent de travailler à l’identification de stratégies identitaires et intégratives efficaces au sein des familles immigrées et des populations d’accueil : la capacité à négocier dans des contextes de dissonances culturelles est considérée comme une garantie de développement culturel et de participation sociale. La création, l’évaluation et la diffusion d’outils pratiques de sensibilisation, d’information et de formation sur base de résultats de recherches, à destination des jeunes issus de l’immigration, de leurs parents et des intervenants socioculturels travaillant avec ce public, est également au nombre des objectifs à poursuivre.

Exemples de pratiques :

  1. 2000-2004 : Les violences et les discriminations exercées sur les jeunes filles dans les familles d’origine étrangère et de culture musulmane : le développement des capacités de négociation interculturelle et de la prévention (Allemagne, Belgique et France) – Recherche dans le cadre du programme Daphné de la Commission européenne et soutenue par la Communauté française de Belgique.

    L'ouvrage du projet

    DIVERSITES ET CITOYENNETES. Femmes, immigration, autonomie

    DIVERSITES ET CITOYENNETES. MUSULMANES ISSUES DE L’IMMIGRATION : IDENTITES ET EMPLOI

    LIRE L'ARTICLE : Reconnaître et développer les ressources identitaires des filles issues de l’immigration

  2. 2002-2003 : Jeunesses, citoyennetés, violences. Réfugiés albanais en Belgique et au Québec – Soutenue par la Région wallonne et la Province du Québec.

  3. 2002-2004 : Harmoniques. Mise au point d’une méthode d’intervention pour sensibiliser aux effets de la discrimination – Soutien de la Région wallonne.

    Introduction au dispositif « HARMOMIQUES »

    L’outil « HARMONIQUES » et les milieux professionnels

  4. 2004-2009 : Comprendre et interagir avec les nouvelles migrations internationales : la notion de prise de risque et de violences au sein d’une population de migrants clandestins et pratiques de prévention. En collaboration avec le Service de Psychologie du développement social de l’Université de Liège, l’Université de Gand et l’Université Mohammed V (Maroc) – Avec le concours de la Loterie Nationale.

    Lettre d'information n° 1 : "La Violence Sexuelle et Trans-migrants Subsahariens au Maroc"

    Lettre d'information n° 2: "La Violence Sexuelle et Trans-migrants subsahariens au Maroc"

    L’axe ‘formation’ dans la construction d’un partenariat international pour la prévention de la violence sexuelle contre et entre trans-migrants au Maroc (2009)

    Rapport des résultats de la recherche: la violence seuxelle et transmigrants subsahariens au Maroc. Un partenariat participatif pour la prévention - 2009

  5. 2006-2008 : Education citoyenne à la diversité. Bonnes pratiques, représentations et recommandations pour les enseignants. Dans le cadre des mesures d'accompagnement du programme SOCRATES de l'UE en collaboration avec le CEJI.

    Les "bonnes pratiques" dans les écoles: une synthèse

    PROPOSITIONS DE LECTURE :
    Prévention des violences symboliques chez les jeunes et chez les enseignants. Intervention systémique dans les écoles en discrimination positive

    Les compétences transversales. Un concept clé pour l'éducation à la diversité en Europe. Quelle réalité en Communauté française ?

    Jeunes issus de l’immigration en Europe: comment faire de l’école un instrument de mobilité sociale et d’acquisition de compétences interculturelles ? (p. 169)

    L’intégration interculturelle : de la théorie aux actions

    PRESENTATION POWERPOINT :
    L'intégration scolaire des jeunes issus de l'immigration en Europe


  6. 2007-2010 : Les relations intercommunautaires turco-arméniennes : étude de faisabilité d’actions de réconciliation en Belgique, au Luxembourg, au Québec, en France. Autofinancement. Collaboration avec 4Motion (Luxembourg) et plusieurs autres associations, ainsi que des communes.

    Accéder au journal OSMOSES n° 50, p. 23

  7. 2008-2010: L’affranchissement des modèles de sexe comme facteur de meilleure réussite scolaire en collaboration avec l’Université de Liège et à la demande de la Communauté française de Belgique

    Dina Sensi et Altay Manço, L’axe formation dans l’affranchissement des modèles de sexe en vue d’une meilleure réussite scolaire

  8. 2011-2015: Découvrez le résumé “L’éducation inclusive. La valeur ajoutée face aux défis des discriminations multiples des jeunes”. Une recherche-action soutenue par le Fonds Houtman et menée par l’IRFAM de 2011 à 2015 sous la direction d’Altay Manço.

    Lire le résumé

PDF